Participation au Tour de France : que doit manger un cycliste ?

Le Tour de France compte en tout plus de 3 000 km à parcourir durant trois semaines. Au cours de l’aventure, les cyclistes disposent seulement de deux jours pour se ressourcer. Aussi, doivent-ils réaliser leurs courses sur une vitesse moyenne de 40 km à l’heure, voire plus. Afin de remporter le trophée, et tenir jusqu’au bout de la compétition, il est évident que le cycliste adopte un régime alimentaire spécialisé. Faisons un tour d’horizon du programme nutritif d’un coureur au vélo professionnel.

 

Des aliments hyperglucidiques avoisinant les 8 000 calories

Le cuisinier d’une des meilleures équipes de cyclistes de France indique qu’à chaque menu préparé pour un coureur, il sélectionne des aliments hyperglucidiques. Si un sportif normal prend un petit déjeuner scandinave, incluant jus de fruits, œufs toasts ou viennoiseries, celui d’un cycliste devra comprendre une plus importante quantité de céréales.

Un cycliste fournit beaucoup d’efforts physiques, et le muscle du cœur en réalise autant également. Cela implique une grande compensation d’énergie pour éviter la fatigue générale. Cependant, il est primordial de surveiller le taux de glycémie, car l’action des aliments céréales sur l’organisme expose celui-ci à des risques d’hyper ou hypoglycémie.

Le point fort de pratiquer un sport de niveau national tel que le Tour de France est la possibilité de commander un plat livré à domicile pour sportif. Le coureur a l’avantage de consommer une nourriture équilibrée sans avoir à calculer les calories. Une société de livraison de repas à domicile pour sportifs prend en charge le programme alimentaire strictement dédié, en l’occurrence, au cycliste.

Dans l’ensemble, un menu quotidien hyperglucidique comprend exhaustivement les nourritures suivantes :

  • Petit-déjeuner : pain complet, sélection de viennoiseries, œufs au plat ou à la coque, jus de fruits, tartine au chocolat, laitage comme le beurre demi-sel et fromage ;
  • Collation : raisins secs, baies, quinoa, dattes ;
  • Déjeuner : Salade de riz basmati, assiette de poisson avec riz rouge à l’accompagnement, plat de légumes aux œufs avec pain complet et steak, poulet en sauce béchamel ;
  • Dessert : riz au lait, gâteau au chocolat, barre chocolatée, fromage blanc.

Des aliments hydratants et fortifiants

Un cycliste qui prévoit de parcourir 3 000 km est comme un coureur au marathon. Il respire dix fois, voire vingt fois plus que durant une marche sur la même distance. Tout au long de la course, il perd beaucoup d’eau en transpirant. Que ce soit durant la période de préparation ou au jour de la course, il est primordial qu’il s’hydrate.

La consommation quotidienne doit inclure de l’eau (minérale, jus de fruits ou algue du type spiruline). À ceci doit s’ajouter un régime alimentaire intégrant des fruits et légumes à forte teneur en eau. Alors que la collation doit comprendre essentiellement du sucre et des fruits secs (raisins secs, quinoa, barres chocolatées ou dattes), des fruits juteux doivent être consommés, notamment au dessert.

La pomme est un excellent antioxydant, mais elle contient aussi une haute teneur en eau, donc, à consommer sans modération. Le cycliste peut aussi manger une grande quantité de concombre en achard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *