Comment programmer les menus livrés à un sportif ?

Derrière chaque barquette livrée chaque jour au domicile d’un sportif se cache une véritable fourmilière. De la préparation à la livraison, toute une équipe est mobilisée pour réaliser un travail à la perfection. La part la plus délicate du processus appartient aux personnes chargées de concevoir et varier les menus. Comment s’y prennent-elles pour programmer les composants des repas d’un sportif ?

 

Se baser sur la discipline et l’objectif du sportif

L’adéquation de l’alimentation d’un sportif avec son activité et son objectif est un impératif. Un gymnaste ne consommera pas le même type de nourriture que celui d’un culturiste, ou d’un basketteur.

Lorsqu’un sportif est en phase d’amélioration de sa souplesse, la sélection des composants de son repas doit se baser sur un programme minceur. Il en est autrement pour une personne qui a pour objectif de développer ses muscles pour remodeler sa silhouette. Aussi, un athlète est-il tenu de respecter plusieurs restrictions alimentaires pour renforcer ses performances physiques.

Le repas quotidien attribué à une personne qui pratique un sport exigeant la flexibilité des muscles et des articulations doit être pauvre en gras et en féculent. La sélection est basée sur des fibres, ainsi que des aliments légers et vitaminés.

La composition du plat à domicile pour le sportif culturiste part sur de la nourriture riche en protéines et de calcium. Cela favorise le développement musculaire, et offre une meilleure endurance dans le soulèvement de poids. Les vitamines ont aussi à privilégier pour le travail des muscles. Contrairement aux gymnastes et aux coureurs professionnels, le culturiste dispose d’une plus grande liberté dans le régime alimentaire. Cette facilité allège donc les tâches des personnes chargées de concevoir leurs menus quotidiens.

Quant aux athlètes qui pratiquent des activités sollicitant une endurance cardiaque et physique, les menus doivent essentiellement comprendre du fer, du magnésium et du calcium. L’athlétisme requiert également une consommation importante de nourritures riches en eau et en vitamines.

Respecter les trois repas quotidiens et les varier

Programmer les repas d’un sportif exige la sélection d’aliments les plus variés possible, et ce, tout en respectant des caractéristiques précises.

Pour le petit-déjeuner, la présence de fruits est essentielle pour la santé, quel que soit le type de sport pratiqué. Riches en vitamines, et selon le fruit, d’eau, ils peuvent se consommer sans autres nourritures. Par ailleurs, du pain complet, des baies, des œufs, de la viande et du lait peuvent compléter la formule du repas du matin, si la discipline du sportif le permet.

En général, un pack de menu journalier livré à un sportif doit uniquement contenir trois repas (petit-déjeuner, déjeuner et dîner). Par ailleurs, des sucreries en guise de collation peuvent être fournies si autorisées au cours d’un rééquilibrage alimentaire. Les nutritionnistes peuvent recommander du chocolat, et des baies pour ne pas faire d’excès.

Au déjeuner, une assiette de poisson et fruits de mer est excellente pour maintenir la forme. L’apport nutritionnel des produits marins est recommandé pour les sportifs de haut niveau. Une petite quantité de riz ou de patates en accompagnement peut être intégrée, en fonction de la discipline. S’il s’agit d’un programme pauvre en calories, il vaut mieux les éviter. Un dîner léger essentiellement composé de légumes est indiqué pour tous les types de sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *